Oreilles enchantées

F011 – Oreilles enchantées

Janvier 2013 – Racine de chêne 133x95x63 cm

 

Il était là, debout, au milieu du carrefour, au petit matin face à l’horizon de brume et de lumière. Du silence il cherche le ton, d’un axe à l’autre, d’une route à l’autre et, tout tendu vers le silence, la vibration lui arriva. Un simple souffle au début, un frémissement de l’air, un bruissement, comme des ailes. Un chant mélodieux un instant puis un vrombrissement progressif et enfin une clameur éclatante comme celle des trompettes de Jéricho. Et là, brusquement, le silence. L’homme debout était devenu de bois.

 

Cette souche de chêne devait être là depuis plusieurs dizaines d’années pour avoir été érodée au point qu’il ne reste qu’une dentelle de bois par endroit. Ces formes en creux font penser à ces coquillages où on entend le bruit  de la mer. L’oreille écoute et se met à émettre. Avec quelle force, comme par enchantement. Une longue bataille pour dégager et polir cette feuille de chêne, qui conserve cependant de solides assises. Un véritable véhicule pour un voyage extraordinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*